Prime à la conversion : comment ça fonctionne pour acheter un véhicule électrique moins cher ?

Publié le : 03 novembre 20224 mins de lecture

L’utilisation d’une voiture électrique est fortement recommandée par le gouvernement, car ces engins sont à la fois économiques et écologiques. Toutefois, le prix représente un frein à l’achat pour la plupart des Français. En effet, ces véhicules sont plus onéreux par rapport aux modèles classiques. Pour alléger les dépenses, il est possible de bénéficier d’une prime à la conversion. Quelles sont les conditions ?

La prime à la conversion : c’est quoi au juste ?

La prime à la conversion est une aide financière accordée par l’État afin de favoriser l’achat des véhicules moins polluants. Si un particulier ou un professionnel opte en ligne pour un engin propre, comme une voiture électrique chez BEEV, et décide de se débarrasser de son ancienne voiture, il peut bénéficier de ce coup de pouce. Versée en une seule fois, la prime à la conversion s’adresse aux conducteurs envisageant d’acquérir une voiture électrique ou hybride neuve ou d’occasion. En tout cas, grâce à cette aide, il n’est plus nécessaire de prévoir un gros budget pour l’achat d’un véhicule économique.

Quelles sont les conditions d’éligibilité

A priori, il faut se tourner vers une voiture particulière ou une utilitaire pesant moins de 3,5 tonnes pour profiter d’une aide financière. Le modèle doit émettre moins de 20g/km de CO2 (50h/km pour les modèles hybrides) et le prix d’acquisition ne peut dépasser 60 000 euros. De même, le propriétaire est tenu de s’engager à ne pas revendre le véhicule avant d’avoir parcouru 6 000 km et avant 6 mois. Attention ! La camionnette, le tricycle, le quadricycle et les deux-roues sont aussi éligibles à cette prime à la conversion. La voiture cédée quant à elle ne doit pas être endommagée ni gagée et doit appartenir au propriétaire depuis plus d’un an. En même temps, l’immatriculation a été effectuée en France. Enfin, il faut apporter dans un centre agréé VHU sa voiture polluante diesel (immatriculée avant 2011) ou à essence (immatriculée avant 2006) en vue d’une destruction au plus tard 6 mois après l’achat.

Combien peut-on bénéficier d’une prime à la conversion ?

Pour connaitre le montant de la prime à la conversion, il faut évaluer le revenu fiscal de référence ou RFR du propriétaire en amont. Il est en effet possible d’obtenir une baisse de prix jusqu’à 80 % à hauteur de 5 000 euros si le RFR n’excède pas 6 300 euros. En revanche, pour un RFR supérieur à 6 300 euros, la prime est fixée à 2 500 euros, peu importe le coût de la voiture. Pour réduire davantage les dépenses, cumulez le bonus écologique avec la prime à la conversion. Le montant va dépendre de la valeur de la voiture et peut aller jusqu’à 11 000 euros. Vous aurez donc l’assurance d’acheter une voiture électrique à petit prix.

Plan du site